Les trois Dantian

Les 3 dantian

Les trois Dantian, les trois champs de cinabre, ou trois centres énergétiques principaux, représentent les différents plans:

  • Le plan du ciel (associé aux fonctions circulatoire et respiratoire), corrélé au point « Yin Tang » (entre les sourcil), siège du Shen.
  • Le plan de l’homme (associé aux fonctions d’assimilation), corrélé avec le point « Zhongwan » au niveau du sternum, siège du Qi.
  • Le plan de la terre (associé aux fonctions d’élimination) , corrélé avec le dan tian (dont le point « Qi hai » est le point de concentration) au niveau du nombril, siège du Jing.

Jing, Qi, Shen sont nommés les trois joyaux (San Jiao), l’alchimie visée, lors de la méditation est la transmutation du Jing en Qi et du Qi en Shen.

Dāntián inférieur (下丹田)

Autrement nommé qìhǎi 气海, mer de ch’i, il est celui dont on parle le plus parce qu’il fabrique du chi. C’est le fameux hara (nombril) ou seika tanden japonais, ou hypogastre français. Le taoïsme et la médecine traditionnelle chinoise en font le lieu de transformation de l’essence jīng en qì. Jīng 精 désigne à la fois le souffle qu’on reçoit des parents, et celui qui découle de la digestion. Sa position se repère à deux largeurs de doigt (environ 3 cm) sous le nombril et s’enfonce de 4 doigts à l’intérieur de l’abdomen.

Dāntián médian (中丹田)

Autrement nommé tánzhong 檀中, ce centre transforme le ch’i en souffle spirituel (shén 神) qui anime la vie mentale et la conscience. Sa position se repère au niveau du sternum, sur une ligne horizontale à hauteur des tétons.

Dāntián supérieur (上丹田)

Autrement nommé yintáng 印堂, il transforme shén l’esprit en une sorte d’état spirituel libre conduisant à ce que les philosophies taoïstes et confucianistes nomment le retour au wuji 無極 ou 无极. Il se situe entre les deux sourcils, à 3 cun 寸 à l’intérieur du corps, soit environ 4 doigts.