Travail personnel

Le travail personnel dans l’art martial est essentiel.

Si les premières années on découvre, on pratique en loisir ou par curiosité, passé ce cap, les techniques et les formes se complexifient et le corps du pratiquant devient de plus en plus souple et efficace.

Les différentes pratiques proposées permettent une transformation profonde du pratiquant sur tous les aspects de sa vie. 

  • Son corps est plus souple, plus robuste, plus musclé, plus dynamique,
  • Son énergie circule mieux, est plus forte, les blocages se résolvent,
  • Ses émotions sont plus tempérée et le pratiquant apprend à ne pas se laisser se faire submergé par ses émotions et les observer pour les aider à s’évacuer,
  • Son mental est plus calme et le pratiquant assidu aspire à la beauté et au raffinement de la vie et tant à accéder aux espace les plus élevé de son être en quête de spiritualité.

Les cours et le travail personnel

Comme l’on toujours dit mes maîtres, « les cours sont là pour donner des apports techniques et des corrections pas pour travailler, le travail c’est à la maison !« 

La signification de cela est que l’intérêt d’un cours collectif ou privé est de favoriser l’apprentissage et la correction afin d’optimiser le temps passé auprès de l’enseignant. Le travail c’est à dire la mémorisation et la répétition des mouvements à la recherche de la justesse sont un passage obligé dans la vie du pratiquant mais il n’est pas nécessaire d’être en cours pour cela ou d’avoir un maître à proximité.

Pour que cette compréhension se fasse pour le pratiquant et que celui ci intègre l’art martial et les différentes pratiques dans sa vie, il est nécessaire d’acquérir une certaine maturité face à soi et à l’art.

Seul son travail personnel permet de progresser, à son rythme en fonction de ses capacités et ses envies. Nulle besoin de salle, cours, partenaires, enseignant pour se mettre au travail, une fois quelques mouvements appris l’étudiant n’a plus qu’a les travailler inlassablement pour les transcender et découvrir ce qu’il y a derrière la forme.

Ce sont ces compréhensions profondes qui se créer par un travail sérieux et assidu que seul les pratiquants ayant mis en place ce travail personnel découvriront.

Ces découvertes ne peuvent être enseignée que difficilement car c’est bien dans la compréhension interne, du fonctionnement et du placement de son corps, sur ses ressentis que les choses émergent. Si l’on tente d’enseigner ces éléments, le filtre du mental va se les accaparer en simulant une compréhension intellectuelle qui ne passera jamais dans le corps de l’étudiant.

L’évolution dans l’art

Pour conserver l’art vivant il faut garder une âme d’enfant et prendre plaisir à pratiquer, car seul la pratique dans la durée permet de se transformer profondément.

Sur le chemin du travail personnel, l’étudiant comme le pratiquant confirmé intégrera l’art et les exercice dans son quotidien et travaillera de façon approfondie un aspect de la pratique qui lui est propre et le passionne. Ainsi ce travail pourra être encadré par le responsable pédagogique pour guider l’étudiant dans ses recherches approfondies.

C’est ce travail personnel, expérimenté, guidé et mainte et mainte fois répété qui va permettre la transformation de l’étudiant et de maîtriser un aspect de l’art.

Des idées de travail personnel

Lorsque l’on débute il n’est pas toujours évident de trouver des idées de travail personnel à faire chez soi. Dans la premier temps, ce travail personnel consistera à travailler les formes et exercices appris en cours afin de qualifier sa pratique, par la suite l’étudiant devenant plus mûr, il pourra expérimenter différentes pratique en fonction de ses centres d’intérêt et affinités.

Par exemple :

  • Travailler les quyens (formes) en miroir avec un partenaire (un à droite et l’autre à gauche)
  • Développer des formes en 2 par 2
  • Développer un travail de casse
  • Pratiquer une forme avec des objets (armes, sceau, boite de conserve dans les mains…)
  • Éteindre des bougies (poings, pied, armes)
  • Effectuer un quyen à gauche, en marche arrière, en aveugle….
  • Combiner des forme sans armes avec les armes (Tai Cuc, animaux…)
  • Pratiquer la coupe avec armes (sabre, hallebarde…)
  • Expérimenter des exercices de coupe, pique, blocage avec les armes
  • Développer l’acquisition de connaissance afin de les transmettre (cérémonie du thé, huiles essentielles, massage, MTC, acupuncture….)
  • Pratiquer des étirements ou Qi Gong de manière intensive et constater les effets bénéfiques pour le corps
  • Expérimenter des méditations longues
  • … à vous de nous proposer des travaux et de nous surprendre, nous sommes tous uniques alors exprimez votre nature et votre unicité !

Il est important d’être guidé par votre enseignant avant d’entamer ce type d’exercice pour être sur de travailler juste et retirer le maximum de compréhension de votre travail personnel. Demandez lui il sera ravi d’accompagner une personne sur la voie !