Les saï

Les saï ressemblent à des tridents qui ne tranchent pas mais permettent de piquer. La position de garde des saï est très particulière. On utilise généralement deux sai, un troisième de rechange pouvant être glissé à la ceinture afin de remplacer un autre cassé ou de servir au lancer.

Le sai (釵, aussi transcrit « saï » en français) est une arme traditionnelle asiatique utilisée notamment dans les arts martiaux d’Okinawa.

Historique

L’origine de l’arme est mal définie. On pense qu’il dérive peut-être d’un outil agricole pour planter le riz, ou encore comme une pique à fruits, ou comme instrument de mesure. Le sai a été principalement utilisé dans l’archipel d’Okinawa par la police au même titre que le jutte (ou jitte) assez proche d’apparence.

Au Vietnam cette arme grégaire aurait été utilisée pour rouler la paille coupée pour réaliser des rouleaux de paille. De plus les villageois se sont aperçus que c’étaient des armes faciles à dissimuler dans les bottes de paille en les piquant simplement dans la botte et avoir ainsi à porter de main des armes pour se défendre face aux attaques des brigands et envahisseurs.

Les sai servaient aux paysans contre les samouraïs armés de sabres ; ils permettaient de briser les lames des sabres, épées et katanas, en les bloquant entre la pointe principale (monouchi) et l’une des deux pointes latérales (yoku). Le but est d’effectuer un mouvement du poignet, brisant net la lame du katana.

Le saï, outre sa fonction d’attaque en pique, a aussi une fonction défensive, plaçant la pointe principale (la plus longue) le long de l’avant bras du pratiquant. La longueur des sai fait donc généralement la longueur de l’avant-bras de son pratiquant, ou peut être un petit peu plus long.

Important, une des Tortues ninjaRaphael (bandeau rouge), manie des saïs. Alors si toi aussi tu aimes la pizza vient pratiquer les armes à l’école d’arts de santé et d’arts martiaux le Crès ! Informations pour un cours d’essai.

Par son maniement, sa taille, l’apprentissage des sai dans l’école est réalisé en même temps que les couteaux papillon (song dao).