Les Qi Gong

Cours de Qi Gong

Nous dispensons des cours de Qi Gong lors des cours d’arts de santé et de Qi Gong.

Les Qi Gong de l’école aazsante Le Crès

Le Qi Gong c’est l’art qui est au cœur de la culture chinoise. Ses liens sont intimes avec la médecine traditionnelle chinoise et la philosophie, fondements de sa théorie et de son efficacité. Les arts martiaux lui doivent leurs aspects internes, non violent: la culture de l’énergie et la concentration du mental.

Technique de longévité, c’est au travers de postures aux mouvements souples et harmonieux, alliant la respiration et le travail de l’esprit que le Qi Gong favorise la libre circulation de l’énergie, l’apaisement des émotions et l’équilibre physique. En Chine, la Qi gong est un des arts les plus pratiqués… Il est souvent enseigné dans les jardins publics à des groupes et pas seulement à des personnes âgées !

Gymnastique de santé

Le Qi Gong, ou gymnastique chinoise de santé est une pratique énergétique utilisée depuis des millénaires par le peuple chinois pour maintenir ou améliorer la santé ou pour développer une plus grande puissance dans les arts martiaux.

Ses pratiques, qui se perdent dans la nuit des temps, sont influencées par le taoïsme, le confucianisme, le bouddhisme et les sciences médicales. Il existe des Qi-Gong taoïstes, bouddhistes, confucianistes, médicaux, initiatiques et « martiaux ».

Apprendre les bases du Qi Gong

La base du Qi gong est la capacité à respirer par le ventre, afin de « libérer le cœur ». Le point Qi Hai, sous le nombril, est placé sur le premier Tan Dian (« champs du cinabre »), le second est au niveau du plexus solaire, le troisième est entre les deux yeux.

Le Qi Gong prend également en compte les méridiens d’acupuncture, et tous les concepts annexes : cinq éléments, règle mère-fils, etc. Le pratiquant avancé est capable de diriger son énergie sur les « petites » et « grandes révolutions » (le souffle suit la colonne vertébrale en montant et descend sur la ligne centrale de la face antérieure du corps).

Le but du Qi Gong est de cultiver la santé, l’équilibre, et éventuellement de guérir certaines maladies.

Dans les méthodes martiales, on condense le souffle et on se frappe progressivement avec des matériaux divers pour s’endurcir le corps. Dans ce cas, on prévient les lésions par le Qi Gong « doux » c’est à dire médical, et on les répare par des potions médicales à usage externe. En Chine, il est difficile de distinguer les méthodes tant elles sont nombreuses.

Qi signifie énergie et Gong signifie travail, Qi Gong signifiant donc le travail qui consiste à augmenter ou contrôler la circulation de l’énergie à travers le corps.

Mouvements du Qi gong

Les mouvements du Qi Gong sont effectués sans effort musculaire et sans accélération du cœur et de la respiration (c’est ce qui le différencie de la gymnastique !). Au contraire, la respiration se ralentit, favorisant la détente et l’éveil de la conscience.

Une pratique régulière du Qi Gong permet de développer la connaissance intérieure de son corps et d’avoir une perception plus subtile de son environnement, de retrouver le lien avec la nature et les forces opposées et complémentaires qu’elle met en action comme le Yin et le Yang.

Les différentes formes de Qi Gong

De nombreux Qi gong et forme de Qi gong sont enseignés dans l’école.

Les 18 Qi gong

Dix-huit séries de Qi Gong en mouvements statiques et dynamiques

Notre style pos­sède un ensem­ble d’exer­ci­ces de qìgōng répar­tis en dix-huit séries, met­tant l’accent sur un ou plu­sieurs thèmes comme, par exem­ple :
─ la per­cep­tion du qì ;
─ la toni­fi­ca­tion ;
─ la dyna­mi­sa­tion ;
─ le tra­vail ostéo-arti­cu­laire et ten­dino-mus­cu­laire.

QI GONG de l’arbre

On retrouve dans ces séries de Qi gong des exercices com­muns à de nom­breu­ses écoles, comme la posi­tion de l’arbre (parfois appelée la position du pieu), les mou­ve­ments des huit pièces de bro­cart ou encore ceux de Dámó (Bodhidharma).

Au sein de l’école, le võ sinh apprend à tra­vailler les Qi gong en fonc­tion des sai­sons et des dif­fé­rents moments énergétiques de l’année et ce dans tous les domai­nes de notre pra­ti­que. Dans le cadre du tra­vail interne, on puise dans cet ensem­ble de tech­ni­ques les exer­ci­ces cor­res­pon­dants aux carac­té­ris­ti­ques de la saison. Par exem­ple, le prin­temps, qui est une période de renou­veau et de montée de l’énergie, est le moment pri­vi­lé­gié pour ren­for­cer les mus­cles et les ten­dons et dyna­mi­ser le qì.

Le Qi Gong martial

“Qi Gong” ou “Chi Cong” ou “Chi Kung” veut dire “travail de l’énergie“.

C’est l’art de faire circuler l’énergie interne, le Qi ou Chi. Gong veut dire maîtrise, discipline. C’est une pratique provenant du taoïsme, souvent appelée “exercices de la sérénité“, mais aussi du Bouddhisme.

Il consiste en exercices de santé, utilisés par la médecine chinoise depuis près de trois millénaires. Sa pratique est obligatoire en Chine pour ceux qui veulent devenir maîtres de la plupart des arts martiaux.

Au sein de l’Ecole, les cours de Qi Gong sont intégrés dans les différentes disciplines. Ils ne donnent pas lieu à des cours spécifiques. Pour nous cette pratique est naturellement insérée dans la pratique traditionnelle de nos disciplines martiales, car si ils visent au renforcement de la santé, ils font donc partie intégrante de notre pratique, au travers entre autre de ce que l’on appelle parfois le Chi Cong dur, ou Chi Cong martial. (main de fer ou chemise de fer)

Les Qi Gong thérapeutiques

Les Qi Gong thérapeutiques appelés parfois en Chine Qi Gong médicaux, permettent de remettre en circulation l’énergie de façon spécifique vis à vis d’un organe ou d’une situation énergétique défaillante.

Nous possédons une forme très avancé de Qi gong thérapeutique dans l’école basée sur la forme des 5 animaux permettant de renforcer et réguler les 5 organes principaux, appelé les 5 trésors en médecine chinoise, qui reprend les principes des 5 éléments.

Qi Gong Bouddhiste : Qi gong de la grande compassion

Ce Qi gong de la grande compassion a été intégré à l’école grâce à un maître qui a étudié plusieurs années dans un monastère bouddhiste au Vietnam et qui a rapporté ce Qi gong qui était la pratique de santé de ces moines Bouddhistes.

Qi Gong taoïste

Les Qi gong taoïstes sont parmi les plus puissants pour l’alchimie interne taoïste et de transformation intérieure. Ils nécessitent un travail important d’écoute du corps, de libération des canaux énergétique du corps, d’une développement des capacité respiratoire et une capacité de concentration d’énergie en vue de mobilier, faire circuler et concentrer ces flux suivant une méthodologie millénaire pour améliorer sa santé et prolonger sa vie.

Les premiers Qi Gong enseignés dans l’école permettent de construire les bases de ces Qi Gong avancés qui permettent cette transformation alchimique propre aux maîtres taoïstes.

Qi Gong supérieurs

Les Qi gong supérieurs sont appris par la suite (ceinture verte ou bleue) après les premières méditations actives (travail sur les placements et les circulations sur les approches de base)

Ces Qi gong supérieurs sont nettement plus puissants et ne sont donc enseignés qu’aux personnes ayant progressées suffisamment pour ne pas nuire au corps avec une énergie interne trop puissante qui serait incontrôlée.

Si ces Qi gong sont accessibles à tous, il faut suivre les étapes dans l’ordre afin de bénéficier des bienfaits de leur pratique.

Ces Qi gong sont dit « supérieur » car il nécessite de maîtriser les bases et certains principes pour être pratiqués.

Shen Gong

Le Shen Gong est une forme de Qi gong à un niveau encore plus subtil qui permet à ceux qui ont suffisamment travaillés leur Qi Gong d’accéder aux niveaux énergétiques plus plus subtils du corps et continuer le processus alchimique intérieur proposé par les taoïstes. Lorsque l’on atteint ce niveau on est sur la voie d’une recherche spirituelle qui peut être plus ou moins avancée en fonction des participants et des attentes de chacun.

Il est illusoire d’atteindre ce type de niveau si le travail sur la santé et l’énergie n’a pas été réalisé de manière correcte. L’égo risque alors de reprendre ce travail et de replonger le pratiquant sous le voile de l’illusion.

Caractéristiques principales des exercices de Qi Gong

Les exercices de Qi gong sont divisés en trois groupes :
• les exercices actifs, par mouvements des membres, destinés à coordonner la conscience et le souffle.
• les exercices actifs, Qi Gong martial.
• les exercices passifs, destinés à décontracter le corps et apaiser le mental.

Bienfaits du Qi Gong

Parmi les multiples bienfaits du Qi Gong, citons:

  • La détente, la relaxation
  • L’assouplissement des articulations
  • La tonification des structures ostéo-articulaires
  • La puissance dans l’effort musculaire
  • Le développement de la concentration
  • L’accroissement de l’énergie vitale.

Citons également les autos massages qui constituent une pratique importante dans les Qi Gong. Ils concernent le visage et les 7 orifices (bouche, nez, yeux, oreilles), le cou et le thorax, les reins, le ventre et les membres. Pratiqués en début de séance ou le matin, ils permettent de mettre en route l’énergie et stimulent la circulation des méridiens. En fin de séance, ils permettent à l’énergie accumulée de se répartir de façon harmonieuse.