Le salut

Le salut en arts martiaux est très important et symbole de respect envers le lieu de pratique, les partenaires, le maître et les lignées de maîtres précédents qui ont permis de perpétuer l’art tel qu’enseigné jusqu’à nos jours.

Le salut symbole de respect

Lễ fait partie des vertus confucéennes, et signifie entre autres choses le respect envers autrui.

Différents types de salut de l’école

Il existe plusieurs saluts dans l’école :

  • le salut main jointe (en forme de prière, dit aussi salut bouddhiste) (utiliser pour saluer l’entrée dans la salle et la surface d’entrainement, un partenaire avant de pratiquer, avant de poser une question à l’enseignant et en remerciement de sa réponse)
  • le salut viet vo dao poing fermé dans main ouverte (utilisé pour les frères et sœur d’armes lorsqu’il se voit en dehors des cours pour se reconnaître, utilisé également pour les quyens fédéraux)
  • le salut assis de début de cours avec toute sa signification symbolique
  • le salut lors de pratiques en extérieur
  • le salut complet pour les formes supérieures
  • d’autres saluts travaillés en Qi Gong et martialement à des fins spécifiques.

Salut traditionnel devenu moderne !

Même le président de la République Emmanuel Macron c’est mis au salut traditionnel durant la période de confinement du au covid-19 en 2020 !

Le salut traditionnel pour préserver sa santé

Ce salut, marque de respect est aussi une façon de montrer et salut une autre personne tout en conservant une distance sociale acceptable, idéale pour se maintenir à distance des virus et microbes (notre corps est composé de virus et microbes) en MTC (médecine traditionnelle chinoise) on parlera de se préserver des attaques pathogènes extérieures dans le but de préserver sa santé.

Ce salut traditionnel avait déjà cet objectif à l’époque de conserver une distance raisonnable face à une personne ou un étranger tout en manifestant une marque de respect. Si jamais la personne approchait trop près on pouvait alors présager une relation différente sous forme d’altercation. Ce type de salut évitait également tout type de saisies et de se maintenir dangereusement à distance directe d’impact possible. Rester hors de portée que ce soit des virus d’autrui (époque moderne) ou d’une éventuelle agression (époque révolue nous l’espérons) est l’un des buts de ce salut traditionnel afin de préserver sa santé.

La salut traditionnel pour son indépendance

La règles en art martiaux conserver sa distance (ni trop près ni trop loin), comme flottant entre 2 eaux, être là sans être là, telle est la recherche du pratiquant accompli. On peut avoir du respect envers une personne et lui montrer sans pour autant être attaché et lié à cette personne et c’est encore bien là une signification du salut et les différences entre un salut traditionnel et la fameuse poignée de main.

D’ailleurs avant que les contrats papiers n’existent, se serrer la main ou taper dans la main était symbole de pacte entre les deux personnes. Si l’on reste dans cette symbolique, souhaite-t-on signer un pacte avec toutes les personnes que l’on salut ?

le pratiquant d’art martiaux doit rechercher cette indépendance pour conserver son chemin sur la voie à l’image du maître Taoiste Lao Tseu (auteur présumé du Tao Te King), qui entama son voyage à travers la chine pour disparaître aux delà des frontières.

On le voit derrière un simple salut traditionnel que certains pourront même qualifier de folklorique, il se cache des compréhensions bien plus profondes pour celui qui veut bien s’en donner la peine. Nul n’est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir !

Sinon pour le pratiquant non avertit ces saluts ne sont qu’une simple reproduction des us et coutumes réalisés traditionnellement dans les arts martiaux vietnamiens. Chacun choisira son niveau de lecture