La compétition

Nous ne pratiquons pas la compétition ni s’organisons pas la compétition dans l’école.

L’intérêt de la compétition

La compétition en soi n’a que peu d’intérêt. Néanmoins, avoir une phase compétitive durant l’adolescence peut être utile à la construction de l’adulte en devenir et lui inculquer des valeurs et états mentaux puissants pour sa vie future:

  • le travail, car sans travail pas de résultat
  • le dépassement de soi, si l’on veut augmenter ses performance il faut dépasser les limites que l’on a en face de soi
  • la régularité, la régularité est la mère de la progression
  • le contrôle du poids, apprendre comment son alimentation permet de contrôler son poids, son énergie et ses performances
  • les phases de récupération, nécessaires si l’on veut poursuivre des entrainement intensifs
  • l’image de soi avec l’augmentation de ses performances
  • la sociabilisation avec ses partenaires de travail, l’entraîneur, les soigneurs qui deviennent une seconde famille
  • le développement physiologique, les muscles, le cœur les poumons, tout est optimiser pour avoir un corps performant
  • la force mentale, dépassement de soi, gestion du stress, de la blessure, du volume d’entrainement, de la douleur
  • planification, être prêt au bon moment est la clé des grands champions.

Les dangers et dérives de la compétition

Par contre nous déconseillons la pratique compétitive en dehors de cette phase de l’adolescence ou le corps est en plein développement et où un entrainement cohérent peut aider à la construction des individus qui le souhaite.

Arrivé à l’age adulte vers 18 ans, le niveau des compétiteurs, de l’entrainement nécessaire et des oppositions devient trop important pour continuer la pratique compétitive sans blessures. A ce stade le corps risque d’être marqué à vie. Combien de jeunes champion prometteur on du arrêté leur carrière à cause de blessures importante et handicapante à vie (une blessure au genou et fini la course à pied même en loisir).

De plus la pratique en compétition entraîne de trop nombreux dangers et dérives pour être enseignée :

  • Risque de blessures plus ou moins importantes
  • Volume d’entrainement ne laissant plus la place à d’autre chose (voie du juste milieu)
  • Développement de l’agressivité et de l’aspect mental de dépasser (détruire, écraser) son adversaire
  • Dopage pour tenir (physiquement ou mentalement) ou améliorer ses performances
  • Limitation technique (seules celles autorisée par le règlement ou correspondantes au gabarit de la personne seront travaillées)
  • Pas d’équilibre ou de développement spirituel associé, seul la performance à courte échéance compte
  • Déséquilibre alimentaire avec des régimes trop fréquent ou strictes
  • augmentation du stress (physique et mental), l’individu paiera ce sur stress dans les années à venir
  • Raccourcissement de la durée de vie avec augmentation des risque cardiaque ou autres. Tirer sur le corps de façon irraisonné à un âge ou le corps le peu (pas de compétiteur de haut niveau à des age avancé, c’est emprunter ses ressources vitale pour l’avenir, ce qui a été utilisée n’est plus)

La pratique en loisir permet de trouver un équilibre physique et mental.

Une pratique saine et durable pour l’individu

Notre pratique que ce soit pour les adultes, seniors, ados, enfants, filles ou garçons a pour objectif de mobiliser le corps, prendre soin de lui et assurer des pratiques de santé qui améliorent son fonctionnement, le rend plus fort, équilibré et permet de vivre en bonne santé.