Eventail

La pratique de l’éventail

L’éventail est une arme étonnante, on peut l’utiliser pour piquer, frapper ou trancher. C’est donc une arme complexe qui appartient à plusieurs systèmes. 

  • La manipulation de l’éventail fermé, il est assimilé à un baton et est pratiqué comme tel.
  • Sa pratique semi ouverte entre dans une manipulation assimilé au sabre, utilisé pour trancher.
  • Sa manipulation ouverte s’apparente à celle de l’épée.

Sa manipulation demande une rigueur et une concentration toute particulière.

C’est une arme qui peut être utilisé en double également.

L’éventail une arme cachée

L’éventail outil utilisé pour produire une flux d’air pour se rafraîchir a été utilisé comme arme dans les lieu où l’on ne pouvait entrer armé.

La pratique de l’éventail entre dans la pratique des armes et de l’utilisation des objets quotidiens pour les transformer en arme.

L’éventail est souvent réservé aux pratiquantes féminines. Afin d’enrichir les étudiants de technique et de maniement d’armes, dans l’école son enseignement est ouvert à tous.

L’éventail de guerre

L’éventail de guerre est une arme blanche en forme d’éventail qui se présente soit comme un éventail fonctionnel, constitué de lames liées entre elles et dépliable (ce qui présente l’avantage de pouvoir affûter les lames de façon à rendre l’arme tranchante), soit comme un bloc d’acier (renfermant parfois un couteau à l’intérieur) qui a la forme d’un éventail replié et qui sert à frapper et à parer.

L’éventail de guerre se rapprochant plus de la forme européenne de l’éventail que de la forme de l’éventail traditionnel, qui est un panneau fixe sur un manche. Bien que c’était l’arme des hommes nobles et des commandants, les femmes savaient toutes l’utiliser et elles en portaient un en permanence sur elle si elles n’avaient pas de couteau, caché dans la ceinture du kimono. L’éventail étant une arme discrète et « passe partout », il fut souvent utilisé par les ninjas dont les armes devaient être indécelables (car même s’il y a une différence notable de taille entre un éventail réel et un éventail de combat, il était aisé de se faire passer pour un marchand soucieux de sa protection et, donc, de justifier le port d’un éventail de combat sans attirer les soupçons).

Les samouraïs utilisaient souvent les éventails comme armes défensives dans les palais des daimyos ou des shoguns qui interdisaient souvent le port d’un sabre ou d’un couteau dans leurs demeures. D’autre part, une arme de petite taille est logiquement bien plus pratique à utiliser en milieu restreint, comme dans un couloir ou une pièce d’un château.

Les techniques de combats développées avec cette arme mettent surtout en avant des frappes, des parades et des clefs, ne se concentrant pas sur la tranche puisque les éventails tranchants n’étaient ni majoritaires ni particulièrement efficaces (un éventail tranchant n’est bon qu’à faire des coupures peu profondes, or une entaille faite avec une lame de cette taille et de cette forme n’aurait pas suffi à neutraliser un adversaire, sauf si on frappait à la gorge), sans parler du fait que si on doit se défendre de l’attaque d’un assassin, il est bien plus utile de le neutraliser pour le faire parler que de le tuer.

L’éventail reste donc une arme essentiellement défensive, même si le ninjutsu reste très libre sur la manière d’utiliser les armes, auquel cas le L’éventail devenait une arme parfaite pour un assassin.