Cours de Viet Vo Dao

Cours de Viet Vo Dao le Crès

Le salut
Entre pratiquants

Le salut entre pratiquants est un signe de reconnaissance de l’autre.

Il signifie que l’on va pratiquer dans le même esprit de respect et d’harmonie.

Deux pratiquants ne sont pas deux adversaires, mais deux partenaires: l’un permet à l’autre de progresser.

Chercher à prouver que l’on est plus fort ou meilleur que le pratiquant que l’on vient de saluer fera perdre tout son sens au salut puisqu’il en est l’exact contraire de sa signification.

Le salut est la reconnaissance envers le partenaire pour son aide à accepter ses propres limites, donc à les repousser.

Le Cérémonial

La cérémonie du salut que l’on fait au début du cours est emprunte de respect et de reconnaissance envers les maîtres qui, par leurs travaux, ont permis notre pratique du Viet Vo Dao.

Le professeur doit être salué de la même façon, car il est le dépositaire du savoir technique et il s’apprête à le transmettre aux élèves.

Il est le lien entre les anciens et les élèves, il est celui qui a fait le chemin avant soi.

Salut traditionnel

Tous nos cours débutent par le salut traditionnel avec les pratiquants, ou võ sinh, rangés au milieu du tapis et les ceintures vertes sur le côté droit. Ce salut comprend quelques minutes de méditation afin de faire le vide dans son esprit et de se préparer à la pratique des arts martiaux vietnamiens.

Aspect technique du salut:

  • Chuan Bi « Attention »
  • Nghiem « Préparez-vous à saluer »
  • Nghiem Lê « En position de salut »
  • Lê « Saluez »

C’est dans cet état d’esprit que l’élève doit se trouver lors de sa pratique martial. Cela se traduit par courtoisie, politesse.

Cette marque de respect entraînera le respect des autres, et le respect de soi-même.

De la même façon, le vo-phuc (nom du kimono en vietnamien) doit-être respecté en étant propre et net.

La ceinture ne doit pas traîner sur le sol, à l’image de ce qu’elle symbolise: notre travail. Elle doit-être soigneusement rangée dans son sac lorsque l’entraînement est terminé.

Échauffement / étirements

Après le salut de début de cours, nous procédons à un étirement complet du corps et des articulation d’environ 25 minutes comprenant des exercices physiques de mobilité articulaire et d’assouplissements. Cette phase de préparation du corps se termine par un travail spécifique préparant le contenu du cours.

Pratiqué régulièrement ce simple exercice permet une remise en circulation du corps, permet de s’assouplir, éliminer les tensions stockées dans le corps et d’améliorer sa santé.

Cours technique

En général, nous commençons par des mouvements et techniques de bases : positions, déplacements, techniques de poings, pieds, mains ouvertes, coudes, etc. Ces exercices ont pour but de préparer le pratiquant de viet vo dao à l’exercice des quyềns (enchaînement dans le vide). Le cours techniques se termine en général par des applications à deux reprenant les mouvements du quyền précédemment travaillé.

Enseignement des quyens

Les quyens enchaînements codifiés de techniques (Katas en japonais) permet un travail de mémoire, de coordination et de proposer un répertoire de technique afin que le pratiquant puisse avancer dans sa pratique. Les quyens proposés dans l’école ont toujours la présentation martiale de l’application technique en deux par deux avec un travail de mise en application. Ce travail permet de qualifier le mouvement voir de le comprendre et ainsi d’améliorer sa pratique et l’exécution de son quyens.

Les quyens peuvent être appris en cours ou lors de stage où la durée permet d’apprendre le quyens dans son intégralité. Les cours permettant alors les correctifs et la mise en application des techniques contenues dans l’enchaînement.

Approche du combat

L’approche du combat n’est proposée en général qu’en fin d’année lorsque les bases techniques commencent à être acquises afin de mettre en pratique les outils appris et de les confronter à une opposition. Pour les plus gradés, on finit par des assauts souples.

L’approche du combat dans l’école de viet vo dao le cres a pour but d’élever la personne plutôt que d’en faire un combattant redoutable et incontrôlable. L’opposition permet de mettre en place des stratégies de combats et de faire face à différentes mise en difficulté où le pratiquant doit trouver parmi ses ressources personnelles un moyen de faire face.

C’est durant cette phase que l’émotionnel est également travaillé avec la gestion du stress, de la peur, de la colère et l’emportement qui s’en suit généralement, de la frustration ainsi que les approches chevaleresques et d’entre aide.

Cette approche n’est pas obligatoire mais est un outil intéressant de développement, à venir tester avec ses capacités et son niveau, en progressif dans un environnement bienveillant et sécuritaire.

Fin de cours

Après avoir fait une série d’étirements ou de relaxation, nous procédons au salut traditionnel de clôture de cours de viet vo dao.