la Casse martiale

La Casse en art martiaux

La casse, est l’art de briser des objets solides (tels que des briques ou des morceaux de bois) à des fins de démonstration, de compétition ou d’entraînement. La casse est notamment enseignée dans le Viet vo dao. Classiquement elle se pratique avec les mains ,et les pieds .

La réussite d’une casse est le résultat d’un savant dosage de puissance, de technique et de concentration. La moindre défaillance dans un ou plusieurs de ces paramètres et la casse échoue en créant généralement des blessures plus ou moins sérieuses.

Il y a donc lieu de pratiquer avec modération et sous le contrôle d’un pratiquant expérimenté. Elle doit rester un test personnel pour le pratiquant .

On distingue la casse active lors de laquelle le pratiquant utilise une partie de son corps pour casser une matière fixe ou en mouvement, et la casse passive quand un assistant casse quelque chose sur une partie du corps du pratiquant.

La casse reste un travail personnel et une recherche personnelle, elle constitue donc une des pratiques que développe certains pratiquant à des niveau plus ou moins avancé en fonction de leur propre intérêts et recherche.

Une casse permet toujours d’évaluer visuellement et physiquement un potentiel de destruction qu’il n’est pas permis de produire sur un partenaire.

Comme tout travail, la pratique de casse se doit d’être progressive et mesurée, le travail d’endurcissement permet de forger ses armes pour affronter des matériaux de plus en plus durs et de plus en plus épais.

Il existe d’autre travail personnel à développer qui permettent également de mettre en avant des qualité martiales physique ou de concentration.

Lors de la journée de fin d’année, les pratiquants sont invité à présenter leur travail personnel qu’il ont réalisé au cours de l’année.